États-Unis: quel pourboire?

Pour se sentir à l’aise lorsqu’on arrive dans un pays, mieux vaut bien connaître les us et coutumes de ses habitants. Aux États-Unis, le pourboire est incontournable. Les Français, habitués au « service compris », l’oublie bien souvent. Pourtant, ne pas laisser de pourboire peut être très mal perçu.

D’autre part, les serveurs et les bartenders se souviennent d’un bon client qui peut alors se voire offrir un dessert ou un verre de vin lors d’une prochaine visite.

  • Pour les serveurs, il est généralement attendu de laisser un minimum de 15 %. Dans le cas contraire, cela serait interprété comme un reproche quant au service effectué. Dans les grandes villes la convention serait même de 20%.
  • Pour le taxi de New York par exemple, il faudra compter 10 à 15 % pour le pourboire.
  • L’étiquette recommande de laisser un pourboire aux professions telles que les coiffeurs, ou encore aux employés de supermarchés qui chargent vos courses, aux livreurs, etc.
  • A l’hôtel, le pourboire des porteurs et voituriers est généralement de 5 dollars.

L’emploie courant des « Tips » s’explique par le fait que ce ne sont pas le revenu secondaire des serveurs, mais bien souvent leur revenu principal !  C’est d’ailleurs un revenu fiscalement imposé sur un prix de base. Pas étonnant que certains le réclame aux clients. Attention au règlement par carte bancaire : il faut remplir la « case gratuity » qui figure en bas de l’addition, ou la barrer si le pourboire est laissé en liquide pour être sûr de la somme retirée.

Il ne faut pas non plus oublier que le client est Roi et peut tout à fait refuser de laisser le pourboire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi