10 expressions québecquoises disons… étonnantes !

Le Québec, plus de 8 millions d’habitants et une langue officielle : le français. Un français que les québécois ont adapté à leur guise au fil du temps. Cela nous offre des expressions souvent incompréhensible mais indéniablement drôle pour un habitant de l’hexagone.

1. Les deux bras m’ont tombé 
Rappelez-vous lorsque vous étiez étudiant ou même si vous l’êtes toujours, il est 22h30 et vous vous apercevez que vous avez une dissertation à rendre le lendemain ? Vous pouvez le dire « les deux bras m’ont tombé à terre ». Cette expression est en règle générale utilisée lorsque vous êtes dépassé par une situation, pour évoquer le découragement face un travail d’envergure.

2. Assis sur son steak
Si vous venez de passer la journée assis sur votre steak, vous venez de passer la journée « littéralement » assis sur vos fesses à ne rien faire.

via GIPHY

3. Avoir de la broue dans le toupet
Si vous cherchez une quelconque logique vous êtes sur la mauvaise voie. De la broue signifie de la bière en Québécois, le toupet est un terme utilisé pour désigner les cheveux. Avoir de la bière dans les cheveux ? Pour un québécois c’est tout simplement être pressé ou agité.

4. Avoir du front tout le tour de la tête
Fermez les yeux 30 secondes et essayer de vous imaginer l’expression « avoir du front tout le tour de la tête », on vous l’accorde, c’est compliqué ! Cette expression désigne être culoté en québécois.

5. C’est pas chaud pour la pompe à eau
Une expression à rallonge pour dire qu’il fait froid. Tout est plus poétique en québécois !

6. En mettre un char pis une barge
Rappelons qu’en québécois un char est une voiture et une barge un bateau, tout s’éclaircie n’est-ce pas ? En mettre un char pis une barge signifie exagérer !

7. Lâche pas la patate
Presque trop facile celle-ci, lâche pas la patate, n’abandonne pas, ne laisse pas tomber !

via GIPHY

8. Etre plein comme un boudin
Avoir mangé ou bu excessivement, on se passera de commentaires.

9. Y mouille à boire debout
En France on pourrait dire qu’il pleut des cordes, au Québec on dirait qu’y mouille à boire debout !

10. Etre sur son 36
A 5 chiffres près on était d’accord, être sur son 36 c’est être sur son 31 pour un québécois, on mettra ça sur le dos du décalage horaire ? 5 jours ça fait beaucoup..

Sacrée meilleure ville étudiante au monde en 2017, Montréal se devait de faire partie de nos destinations pour un séjour linguistique ! Ville cosmopolite, la langue officielle est le français mais nombreux sont les anglophones.

Pour découvrir nos séjours linguistiques chez nos amis Québécois dans cette SUPERBE ville, rendez-vous ici ➡️ https://www.voyage-langue.com/montreal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi